1. NOM

iopl - Modifier le niveau de privilège d'entrée-sortie

2. SYNOPSIS

#include <sys/io.h>

int iopl(int level);

3. DESCRIPTION

iopl() modifie le niveau de droits pour les entrées-sorties du processus appelant, en utilisant les deux bits de poids faible indiqués dans level. Cette fonction est indispensable pour permettre aux serveurs X compatibles 8514 de fonctionner sous Linux. Comme ces serveurs X ont besoin de l'accès aux 65536 ports d'entrée-sortie, la fonction ioperm(2) ne serait pas suffisante. En plus de disposer d'un accès illimité aux ports d'entrée-sortie, un processus tournant à un niveau de privilège élevé pourra également inhiber les interruptions. Ceci risque d'engendrer un plantage du système, et est fortement déconseillé. Les permissions sont héritées aussi bien par fork(2) que par execve(2). Le niveau de privilège d'entrée-sortie pour un utilisateur normal vaut 0. Cet appel existe principalement pour l'architecture i386. Sur beaucoup d'autres architectures, il est soit inexistant soit renvoie toujours une erreur.

4. VALEUR RENVOYÉE

S'il réussit, cet appel système renvoie 0. S'il échoue, il renvoie -1 et remplit errno en conséquence.

5. ERREURS

  • EINVAL
        level est plus grand que 3.
  • ENOSYS
        Cet appel n'est pas implémenté.
  • EPERM
        Le processus appelant n'a pas assez de droits pour appeler iopl() ; la capacité CAP_SYS_RAWIO est nécessaire pour augmenter le niveau de droits d'entrées et sorties au-delà de sa valeur actuelle.

6. CONFORMITÉ

ipc() est spécifique à Linux et ne doit pas être utilisé dans des programmes destinés à être portables.

7. NOTES

Libc5 considère qu'il s'agit d'un appel système et fournit le prototype dans <unistd.h>. glibc1 n'offre pas de prototype. glibc2 fournit un prototype à la fois dans <sys/io.h> et dans <sys/perm.h>. Évitez ce dernier, il n'est disponible que sur les i386.

8. VOIR AUSSI

ioperm(2), outb(2), capabilities(7)

9. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

10. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2003-2006). Julien Cristau et l'équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».