1. NOM

/etc/nscd.conf - Fichier de configuration du démon NSCD

2. DESCRIPTION

Le fichier /etc/nscd.conf est lu au démarrage de nscd(8). Chaque ligne indique soit un attribut et une valeur, soit un attribut, un service et une valeur. Les champs sont séparés par des espaces ou des tabulations. Un dièse « # » indique un début de commentaire, les caractères ultérieurs seront ignorés jusqu'à la fin de la ligne. Les services valides sont passwd, group, hosts, services et netgroup. logfile nom-fichier Indique le nom du fichier où les données de débogage seront écrites. debug-level valeur Indique le niveau désiré de débogage. La valeur par défaut est 0. threads nombre Il s'agit du nombre de threads en attente de requêtes. Au moins cinq threads seront toujours créés. max-threads nombre Indique le nombre maximal de threads à démarrer. La valeur par défaut est 32. server-user utilisateur Si cette option est active, nscd prendra l'identité de l'utilisateur et non celle du superutilisateur. Si un cache distinct est utilisé pour chaque utilisateur (paramètre -S), cette option est ignorée. stat-user utilisateur Indique l'utilisateur autorisé à demander les statistiques. reload-count unlimited | nombre Limite le nombre de fois qu'une entrée cachée peut se recharger sans être utilisée avant d'être supprimée. La valeur par défaut est 5. paranoia <yes|no> Active le mode paranoïa forçant nscd à se relancer de lui-même périodiquement. Désactivé par défaut. restart-interval temps Définit l'intervalle de redémarrage à temps secondes si le redémarrage périodique est activé en activant le mode paranoia. La valeur par défaut est 3600. enable-cache service <yes|no> Active ou inhibe le cache du service indiqué. Désactivé par défaut. positive-time-to-live service valeur Indique la durée TTL (time-to-live) pour les entrées positives (requêtes réussies) dans le cache spécifié pour le service. valeur est indiquée en secondes. Des valeurs plus grandes améliorent les temps de réponse mais augmentent les problèmes dus à la cohérence du cache. negative-time-to-live service valeur Définit la durée TTL (time-to-live) des entrées négatives (requêtes échouées) dans le cache spécifié pour le service. valeur est en seconde. Peut améliorer les performances, s'il y a plusieurs fichiers appartenant à des UID hors des bases de données système (par exemple, si le superutilisateur décompresse les sources du noyau Linux), doit rester faible pour réduire les problèmes de cohérence du cache. suggested-size service valeur C'est la taille de la table de hachage interne, valeur doit être un nombre premier pour une efficacité optimale. La valeur par défaut est 211. check-files service <yes|no> Active ou inhibe la vérification des changements dans les fichiers du service indiqué. Les fichiers sont /etc/passwd, /etc/group, /etc/hosts, /etc/services et /etc/netgroup. Activé par défaut. persistent service <yes|no> Conserver le contenu du cache de service lors des redémarrages du serveur ; utile lorsque le mode paranoia est activé. Désactivé par défaut. shared service <yes|no> La projection mémoire des bases de données nscd de service est partagée avec les clients. Ainsi, ils peuvent directement rechercher dans celles-ci plutôt que de demander au démon chaque fois qu'une consultation est effectuée. Désactivé par défaut. max-db-size service octets La taille maximale en octets des fichiers de base de données pour le service. La valeur par défaut est 33554432. auto-propagate service <yes|no> Si défini à no pour les services passwd ou group, alors les requêtes .byname ne sont pas ajoutées aux caches passwd.byuid ou group.bygid. Cela peut aider avec les tables qui contiennent plusieurs enregistrements pour le même identifiant. C'est yes par défaut. Cette option n'est valables que pour les services passwd et group.

3. VOIR AUSSI

nscd(8)

4. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

5. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> (2003-2007).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».