1. NOM

wcstombs - Convertir une chaîne de caractères étendus en chaîne de caractères multioctet

2. SYNOPSIS

 
Sélectionnez
#include <stdlib.h>
size_t wcstombs(char *dest, const wchar_t *src, size_t n);

3. DESCRIPTION

Si dest n'est pas un pointeur NULL, la fonction wcstombs() convertit la chaîne de caractères larges src vers la séquence multioctet située en dest. Au plus n octets seront écrits dans dest. La conversion débute dans l'état initial. La conversion peut se terminer pour trois raisons :

1. Un caractère large que l'on ne peut pas représenter par une séquence multioctet (dans la locale utilisée) a été rencontré. Dans ce cas, la fonction renverra (size_t) -1.

2. La limite de longueur force l'arrêt. Dans ce cas, le nombre d'octets écrits dans dest est renvoyé, mais l'état de décalage est perdu.

3. La chaîne de caractères larges a été complètement convertie, y compris le L\0 final. Dans ce cas, la conversion se termine dans l'état initial. La fonction renvoie le nombre d'octets écrits dans dest, sans compter l'octet nul (« \0 ») final.

Le programmeur doit s'assurer qu'il y a assez de place pour au moins n octets au minimum dans dest.

Si dest est NULL, la longueur n est ignorée, et la conversion se déroule comme précédemment, sauf que les octets convertis ne sont pas écrits en mémoire, et qu'il n'y a pas de limite de longueur en destination.

Pour éviter le cas 2 ci-dessus, le programmeur doit s'assurer que n est supérieur ou égal à wcstombs(NULL,src,0)+1.

4. VALEUR RENVOYÉE

La fonction wcstombs() renvoie le nombre d'octets constituant la partie convertie de la séquence multioctet, sans compter l'octet nul final. Si elle rencontre un caractère large qu'elle ne peut convertir, elle renvoie (size_t) -1.

5. CONFORMITÉ

C99.

6. NOTES

Le comportement de wcstombs() dépend de la catégorie LC_CTYPE de la locale utilisée.

La fonction wcsrtombs(3) fournit une interface sûre en contexte multithread pour la même fonctionnalité.

7. VOIR AUSSI

8. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

9. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2003-2006). Nicolas François et l'équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».