1. NOM

sem_destroy - Détruire un sémaphore non nommé

2. SYNOPSIS

 
Sélectionnez
#include <semaphore.h>
int sem_destroy(sem_t *sem);



Effectuez l'édition des liens avec l'option -pthread.

3. DESCRIPTION

sem_destroy() détruit le sémaphore non nommé situé à l'adresse pointée par sem. Seul un sémaphore initialisé avec sem_init(3) peut être détruit avec sem_destroy(). La destruction d'un sémaphore sur lequel des processus ou threads sont bloqués (dans sem_wait(3)) produira un comportement indéfini. L'utilisation d'un sémaphore détruit produira des résultats indéfinis jusqu'à ce que le sémaphore soit réinitialisé avec sem_init(3).

4. VALEUR RENVOYÉE

sem_destroy() renvoie 0 s'il réussit. S'il échoue, il renvoie -1 et écrit errno en conséquence.

5. ERREURS

  • EINVAL
        sem n'est pas un sémaphore valide.

6. CONFORMITÉ

POSIX.1-2001.

7. NOTES

Un sémaphore non nommé devrait être détruit avec sem_destroy() avant que la mémoire dans laquelle il est situé ne soit libérée. Ne pas le faire peut provoquer des fuites de ressource sur certaines implémentations.

8. VOIR AUSSI

9. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

10. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2006). Nicolas François et l'équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».