1. NOM

qecvt, qfcvt, qgcvt - Conversion de nombres réels en chaînes

2. SYNOPSIS

#include <stdlib.h>

char *qecvt(long double nombre, int nb_chiffres, int *decpt, int *sign);

char *qfcvt(long double nombre, int nb_chiffres, int *decpt, int *sign);

char *qgcvt(long double nombre, int nb_chiffres, char *buf);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :

qecvt(), qfcvt(), qgcvt() : _SVID_SOURCE

3. DESCRIPTION

Les fonctions qecvt(), qfcvt() et qgcvt() sont identiques à ecvt(3), fcvt(3) et gcvt(3) respectivement, excepté qu'elles prennent un nombre au format long double via l'argument nombre. Consultez ecvt(3) et gcvt(3).

4. ATTRIBUTS

4.1. Multithreading (voir pthreads(7))

Les fonctions qecvt() et qfcvt() ne sont pas sûres dans un contexte multithread.

La fonction qgcvt() est sûre dans un contexte multithread.

5. CONFORMITÉ

SVr4. Ces fonctions sont absentes de la majorité des implémentations UNIX, à l'exception notable de SunOS. Elles ne sont pas supportées par libc4 et libc5 mais le sont par la glibc.

6. NOTES

Ces fonctions sont obsolètes. L'utilisation de sprintf(3) est recommandée à la place de ces fonctions.

7. VOIR AUSSI

ecvt(3), ecvt_r(3), gcvt(3), sprintf(3)

8. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

9. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Thierry Vignaud (2002), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2006). Nicolas François et l'équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».