1. NOM

login, logout - Écrire les entrées utmp et wtmp

2. SYNOPSIS

#include <utmp.h>

void login(const struct utmp *ut);

int logout(const char *ut_line);

Effectuez l'édition des liens avec l'option -lutil.

3. DESCRIPTION

Le fichier utmp enregistre qui utilise actuellement le système. Le fichier wtmp enregistre toutes les connexions (Ndt : login) et déconnexions (Ndt : logout). Consultez utmp(5).

La fonction login() prend la structure utmp fournie (ut) et l'écrit dans les fichiers utmp et wtmp.

La fonction logout() efface l'entrée du fichier utmp.

3.1. Détails à propos des spécificités GNU

Plus précisément, login() prend l'argument structure ut, remplit le champ ut->ut_type (s'il existe) avec la valeur USER_PROCESS, et remplit le champ ut->ut_pid (s'il existe) avec le PID du processus appelant. Elle tente ensuite de remplir le champ ut->ut_line. Elle prend le premier parmi l'entrée standard (stdin), la sortie standard (stdout) et la sortie d'erreur (stderr) qui soit un terminal (tty) et enregistre dans ce champ le chemin correspondant, amputé d'un possible /dev/. Elle écrit ensuite la structure dans le fichier utmp. Si aucun terminal (tty) n'est trouvé, le champ est renseigné avec « ??? » et la structure n'est pas écrite dans le fichier utmp. Après cela, la structure est écrite dans le fichier wtmp.

La fonction logout() cherche dans le fichier utmp une entrée correspondant à l'argument ut_line. Si un enregistrement est trouvé, il est mis à jour par une mise à zéro des champs ut_name et ut_host, une mise à jour du champ d'horodatage ut_tv et un renseignement du champ ut_type (s'il existe) à la valeur DEAD_PROCESS.

4. VALEUR RENVOYÉE

La fonction logout() renvoie 1 si l'entrée a été correctement écrite dans la base de données, ou zéro en cas d'erreur.

5. FICHIERS

  • /var/run/utmp
        base de données de comptabilité utilisateur, configurée par _PATH_UTMP dans <paths.h>
  • /var/log/wtmp
        fichier de journalisation de comptabilité utilisateur, configuré par _PATH_WTMP dans <paths.h>

6. CONFORMITÉ

Absent de POSIX.1-2001. Présent sur les systèmes BSD.

7. NOTES

Notez que le membre ut_user de la structure utmp est appelé ut_name dans BSD. C'est pourquoi ut_name est défini comme un alias de ut_user dans <utmp.h>.

8. VOIR AUSSI

getutent(3), utmp(5)

9. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

10. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2003-2006). Florentin Duneau et l'équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».