1. NOM

futimes, lutimes - Modifier les horodatages d'un fichier

2. SYNOPSIS

 
Sélectionnez
#include <sys/time.h>
int futimes(int fd, const struct timeval tv[2]);
int lutimes(const char *filename, const struct timeval tv[2]);



Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :

futimes(), lutimes() : _BSD_SOURCE

3. DESCRIPTION

La fonction futimes() change les temps d'accès et de modification d'un fichier de la même façon que utimes(2), excepté que le fichier dont les données temporelles doivent être modifiées, est spécifié via un descripteur de fichier, fd au lieu d'un chemin. La fonction lutimes() change les temps d'accès et de modification d'un fichier de la même façon que utimes(2), excepté que si filename fait référence à un lien symbolique, le lien n'est pas déréférencé : à la place, les horodatages du lien symbolique sont modifiés.

4. VALEUR RENVOYÉE

S'il réussit, cet appel système renvoie 0. S'il échoue, il renvoie -1 et remplit errno en conséquence.

5. ERREURS

Les erreurs sont les mêmes que pour utimes(2), avec en plus pour futimes() :

  • EBADF
        fd n'est pas un descripteur de fichier valable.
  • ENOSYS
        Impossible d'accéder au système de fichiers /proc.

Les erreurs suivantes peuvent également se produire lors de l'appel à lutimes() :

  • ENOSYS
        Le noyau ne prend pas en charge cet appel ; un noyau Linux de version 2.6.22 ou supérieure est requis.

6. VERSIONS

futimes() est disponible depuis la glibc 2.3. lutimes() est disponible depuis la glibc 2.6 et est implémentée en utilisant l'appel système utimensat(2) qui est pris en charge depuis le noyau 2.6.22.

7. CONFORMITÉ

Ces fonctions ne sont spécifiées par aucune norme. En dehors Linux, elles ne sont disponibles que sous les BSD.

8. VOIR AUSSI

utime(2), utimensat(2), symlink(7)

9. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

10. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Christophe Blaess <http://www.blaess.fr/christophe/> (1996-2003), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2003-2006). Florentin Duneau et l'équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».