1. NOM

a64l, l64a - Fonctions de conversion entre les types long et base 64

2. SYNOPSIS

#include <stdlib.h>

long a64l(char *str64);

char *l64a(long value);

Exigences de macros de test de fonctionnalités pour la glibc (consultez feature_test_macros(7)) :

a64l(), l64a() :
_SVID_SOURCE || _XOPEN_SOURCE >= 500 || _XOPEN_SOURCE && _XOPEN_SOURCE_EXTENDED

3. DESCRIPTION

Ces fonctions assurent la conversion entre des entiers longs sur 32 bits et des chaînes de caractères ASCII (de 0 à 6 caractères) petit boutiste en base 64. Si la chaîne passée en argument à a64l() possède plus de six octets, alors seuls les six premiers octets sont utilisés. Si les entiers de type long font plus de 32 bits, alors l64a() n'utilise que les 32 bits de poids faible de value, et a64l() propage le bit de signe de son résultat sur 32 bits.

Les 64 chiffres en base 64 sont :

 
Sélectionnez
\« . »	représente un 0
\« / »	représente un 1
0-9		représentent  2-11
A-Z		représentent 12-37
a-z		représentent 38-63

Exemple : 123 = 59*64^0 + 1*64^1 = "v/".

4. ATTRIBUTS

4.1. Multithreading (voir pthreads(7))

La fonction l64a() n'est pas sûre dans un contexte multithread.

La fonction a64l() est sûre dans un contexte multithread.

5. CONFORMITÉ

POSIX.1-2001.

6. NOTES

La valeur renvoyée par a64l() peut être un pointeur sur un tampon statique, qui peut être réécrit par des appels ultérieurs.

Le comportement de l64a() est indéfinie lorsque value est négatif. Si value vaut zéro, une chaîne vide est renvoyée.

Ces fonctions n'étaient pas fonctionnelles avant la version 2.2.5 de la glibc (chiffre le plus significatif en premier).

Ce n'est pas l'encodage utilisé par uuencode(1).

7. VOIR AUSSI

uuencode(1), strtoul(3)

8. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

9. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Thierry Vignaud (2002), Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2006). Florentin Duneau et l'équipe francophone de traduction de Debian (2006-2009).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».