1. NOM

subpage_prot - Définir une protection des sous-pages pour un intervalle d'adresses

2. SYNOPSIS

 
Sélectionnez
long subpage_prot(unsigned long addr, unsigned long len,
                  uint32_t *map);

Remarque : il n'existe pas de fonction glibc autour de cet appel système ; consultez NOTES.

3. DESCRIPTION

L'appel système subpage_prot() spécifique aux PowerPC fournit la possibilité de contrôler les permissions d'accès sur des sous-pages de 4 ko sur des systèmes configurés avec une taille de page de 64 ko. La table de protection est appliquée aux pages de mémoire dans la région démarrant à addr et sur len octets. Ces deux paramètres doivent être alignés sur des frontières de 64 ko. La table de protection est spécifiée dans le tampon dont l'adresse est fournie dans map. La table contient 2 bits par sous-page de 4 ko ; ainsi chaque mot de 32 bits spécifie les protections de 16 sous-pages de 4 ko dans une page de 64 ko (on voit donc que le nombre de mots 32 bits pointés par map doit valoir le nombre de pages de 64 ko indiqué par len). Chaque champ de 2 bits dans la table de protection vaut soit 0 pour autoriser tout accès, soit 1 pour interdire l'écriture, soit 2 ou 3 pour interdire tout accès.

4. VALEUR RENVOYÉE

S'il réussit subpage_prot() renvoie 0. Sinon il renvoie un des codes d'erreur définis ci-dessous.

5. ERREURS

  • EFAULT
        Le tampon indiqué par map n'est pas accessible.
  • EINVAL
        Les paramètres addr ou len sont incorrects. Ces deux paramètres doivent être alignés sur un multiple de taille de page du système, et ne doivent pas désigner une région en dehors de l'espace d'adressage du processus ou une région qui contient des pages immenses.
  • ENOMEM
        Plus de mémoire disponible.

6. VERSIONS

Cet appel système est disponible sur les architectures PowerPC depuis Linux 2.6.25. L'appel système n'est disponible que si le noyau a été configuré avec CONFIG_PPC_64K_PAGES. Aucune prise en charge dans l'espace utilisateur n'est disponible.

7. CONFORMITÉ

Cet appel système est spécifique à Linux.

8. NOTES

La glibc ne fournit pas de fonction autour de cet appel système ; appelez-le avec syscall(2). Les protections de page habituelles (au niveau de chaque page de 64 ko) s'appliquent aussi ; le mécanisme de protection des sous-pages est une contrainte supplémentaire, ainsi un 0 dans un champ sur 2 bits ne permettra pas d'écrire sur une page qui est par ailleurs protégée en écriture.

8.1. Justification

Cet appel système est fourni pour aider l'écriture d'émulateurs qui opèrent avec des pages de 64 ko sur des systèmes PowerPC. Quand on émule des systèmes x86, qui utilisent une taille de page inférieure, l'émulateur ne peut plus utiliser l'unité de gestion de la mémoire (memory-management unit, ou MMU) et les appels système habituels pour contrôler les protections de pages (l'émulateur pourrait émuler le MMU en vérifiant, et éventuellement traduisant, chaque adresse mémoire, mais cela est lent). L'idée est que l'émulateur fournisse un tableau de masques de protections à appliquer sur un intervalle donné d'adresses virtuelles. Ces masques sont appliqués au niveau où les entrées de tables de pages (page-table entries, ou PTE) matérielles sont insérées dans la table de pages matérielles basées sur les PTE Linux, si bien que les PTE Linux ne sont pas affectées. Il en résulte que les régions de l'espace d'adressage qui sont protégées basculent vers des pages matérielles de 4 ko au lieu de 64 ko (pour les machines qui prennent en charge des pages matérielles de 64 ko).

9. VOIR AUSSI

mprotect(2), syscall(2) Documentation/vm/hugetlbpage.txt dans les sources du noyau Linux.

10. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

11. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».