1. NOM

request_key - Demander une clé au gestionnaire de clés du noyau

2. SYNOPSIS

 
Sélectionnez
#include <keyutils.h>
key_serial_t request_key(const char *type, const char *description,
                         const char *callout_info,
                         key_serial_t keyring);

3. DESCRIPTION

request_key() demande au noyau de trouver une clé d'un type donné, qui correspond à la description spécifiée, et si une clé est trouvée, l'attache au trousseau (keyring) donné en argument et renvoie son numéro de série.

request_key() cherche une clé correspondant aux critères d'abord récursivement à l'intérieur des trousseaux attachés au processus appelant, dans l'ordre suivant : trousseau spécifique au processus léger (thread), trousseau spécifique au processus, et enfin le trousseau de session.

Si request_key() est appelé depuis un programme lui-même appelé par request_key() au nom d'un autre processus afin de générer une clé, alors les trousseaux de cet autre processus seront ensuite parcourus, l'accès étant contrôlé par les attributs UID, GID, les groupes et le contexte de sécurité de cet autre processus.

Une correspondance est d'abord recherchée avec toutes les clés d'un trousseau avant de chercher dans les trousseaux trouvés dans ce trousseau. Seules les clés qui sont accessibles à l'appelant peuvent être trouvées, et de même seuls les trousseaux qui lui sont accessibles peuvent être parcourus.

Si aucune clé n'est trouvée, et si callout_info possède une valeur non NULL, cette fonction va essayer de chercher plus loin. Dans un tel cas, l'argument callout_info est passé à un service de l'espace utilisateur, tel que /sbin/request-key, pour générer la clé.

Si cela échoue aussi, alors une erreur est renvoyée, et une clé temporaire négative est insérée dans le trousseau spécifié. Cette clé expirera au bout de quelques secondes, mais en attendant, tous les appels ultérieurs à request_key() avec les mêmes arguments échouera.

Le numéro de série keyring peut être celui d'un trousseau valide sur lequel l'appelant possède les droits en écriture, ou il peut être un identifiant de trousseau spécial :

  • KEY_SPEC_THREAD_KEYRING
        Pour indiquer le trousseau spécifique au processus léger (thread) de l'appelant.
  • KEY_SPEC_PROCESS_KEYRING
        Pour indiquer le trousseau spécifique au processus de l'appelant.
  • KEY_SPEC_SESSION_KEYRING
        Pour indiquer le trousseau spécifique à la session de l'appelant.
  • KEY_SPEC_USER_KEYRING
        Pour indiquer le trousseau spécifique à l'UID de l'appelant.
  • KEY_SPEC_USER_SESSION_KEYRING
        Pour indiquer le trousseau spécifique à la session de l'UID de l'appelant.

Si une clé est créée, qu'elle soit valide ou négative, elle remplacera toute autre clé possédant le même type et la même description dans le trousseau destination.

4. VALEUR RENVOYÉE

En cas de succès, request_key() renvoie le numéro de série de la clé trouvée. En cas d'erreur, la valeur -1 est renvoyée et errno contient un code d'erreur approprié.

5. ERREURS

  • EACCES
        Le trousseau n'était pas disponible pour pouvoir être modifié par l'utilisateur.
  • EINTR
        La requête a été interrompue par un signal.
  • EDQUOT
        Le quota de clés de cet utilisateur serait dépassé si la clé était créée ou ajoutée au trousseau.
  • EKEYEXPIRED
        Une clé expirée a été trouvée, mais aucun remplacement n'a pu être obtenu.
  • EKEYREJECTED
        La tentative de générer une nouvelle clé a été rejetée.
  • EKEYREVOKED
        Une clé révoquée a été trouvée, mais aucun remplacement n'a pu être obtenu.
  • ENOMEM
        Il n'y a pas assez de mémoire pour créer une clé.
  • ENOKEY
        Aucune clé correspondante n'a été trouvée.

6. ÉDITION DE LIENS

Bien qu'il s'agisse d'un appel système Linux, cette fonction n'est pas présente dans libc, mais peut être trouvée dans libkeyutils. L'édition des liens doit être être effectuée avec l'option -lkeyutils.

7. VOIR AUSSI

keyctl(1), add_key(2), keyctl(2), request-key(8)

8. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

9. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Denis Barbier (2010).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».