1. NOM

query_module - Interroger le noyau sur diverses choses relatives aux modules

2. SYNOPSIS

 
Sélectionnez
#include <linux/module.h>
int query_module(const char *name, int which, void *buf,
                 size_t bufsize, size_t *ret);

Remarque : il n'existe pas de fonction glibc autour de cet appel système ; consultez NOTES.

3. DESCRIPTION

Remarque : cet appel système n'est présent dans Linux qu'avant le noyau 2.6. query_module() demande au noyau des informations sur les modules chargeables. L'information renvoyée est placée dans un tampon pointé par buf. L'appelant doit indiquer la taille de buf dans bufsize. La nature précise et le format de l'information retournée dépendent de l'opération qui a été spécifiée dans which. Certaines opérations nécessitent un name pour identifier un module actuellement chargé, d'autres permettent que name soit NULL, indiquant le noyau. which peut prendre les valeurs suivantes :

  • 0
        Retourner avec succès si le noyau prend en charge query_module(). Utilisé pour tester la disponibilité de l'appel système.
  • QM_MODULES Renvoyer les noms de tous les modules chargés. Le tampon renvoyé consiste en une séquence de chaînes de caractères terminées par un octet nul ; ret prend la valeur du nombre de modules.
  • QM_DEPS Renvoyer le nom de tous les modules utilisés par le module indiqué. Le tampon renvoyé consiste en une séquence de chaînes de caractères terminées par un octet nul ; ret prend la valeur du nombre de modules.
  • QM_REFS Renvoyer le nom de tous les modules utilisant le module indiqué. C'est l'inverse de QM_DEPS. Le tampon renvoyé consiste en une séquence de chaînes de caractères terminées par un octet nul ; ret prend la valeur du nombre de modules.
  • QM_SYMBOLS Renvoyer les symboles et valeurs exportés par le noyau ou le module indiqué. Le tampon renvoyé est un tableau de structures de la forme suivante :
 
Sélectionnez
struct module_symbol {
    unsigned long value;
    unsigned long name;
};

suivi par des chaînes de caractères terminées par un octet nul. La valeur de name est le décalage en caractère de la chaîne relativement au début de buf ; ret prend la valeur du nombre de modules.

  • QM_INFO
        Renvoyer diverses informations sur le module indiqué. Le format du tampon de sortie est de la forme :
 
Sélectionnez
struct module_info {
    unsigned long address;
    unsigned long size;
    unsigned long flags;
};

address est l'adresse noyau où se trouve le module, size est la taille en octets du module et flags un masque de MOD_RUNNING, MOD_AUTOCLEAN, etc., qui indique l'état actuel du module (consultez le fichier include/linux/module.h dans les sources du noyau Linux). ret prend la valeur de la taille de la structure module_info.

4. VALEUR RENVOYÉE

S'il réussit, cet appel système renvoie 0. S'il échoue, il renvoie -1 et définit errno en conséquence.

5. ERREURS

  • EFAULT
        Au moins une adresse parmi name, buf ou ret est en dehors de l'espace d'adressage accessible du programme.
  • EINVAL which est invalide ou name est NULL (indiquant le noyau) mais ce n'est pas permis avec la valeur de which.
  • ENOENT
        Aucun module du nom name n'existe.
  • ENOSPC
        La taille du tampon fournie est trop petite ; ret prend la valeur de la taille minimum nécessaire.
  • ENOSYS
        query_module() n'est pas pris en charge par cette version du noyau (par exemple un noyau en version 2.6 ou au-delà).

6. VERSIONS

Cet appel système n'est présent dans Linux que jusqu'au noyau 2.4 ; il a été supprimé dans Linux 2.6.

7. CONFORMITÉ

query_module() est spécifique à Linux.

8. NOTES

Certaines renseignements, qui étaient auparavant disponibles avec query_module(), peuvent être obtenues dans /proc/modules, /proc/kallsyms et les fichiers du répertoire /sys/modules. La glibc ne fournit pas de fonction autour de cet appel système ; dans l'éventualité où vous devriez quand même l'utiliser sur un ancien noyau, utilisez syscall(2).

9. VOIR AUSSI

10. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

11. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2006-2008).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».