1. NOM

get_kernel_syms - Obtenir les symboles exportés du noyau et des modules

2. SYNOPSIS

 
Sélectionnez
#include <linux/module.h>
int get_kernel_syms(struct kernel_sym *table);

3. DESCRIPTION

Remarque : cet appel système n'est présent dans Linux qu'avant le noyau 2.6. Si table est NULL, get_kernel_syms() renvoie le nombre de symboles disponibles. Autrement, il remplit une table de structures :

 
Sélectionnez
struct kernel_sym {
    unsigned long value;
    char          name[60];
};

Les symboles sont dispersés avec des symboles magiques de la forme #module-name, le noyau ayant un nom vide. La valeur associée à un symbole de cette forme est l'adresse à laquelle le module a été chargé.

Les symboles exportés par chaque module suivent leur étiquette module magique et les modules sont renvoyés dans l'ordre inverse duquel ils ont été chargés.

4. VALEUR RENVOYÉE

En cas de réussite, renvoie le nombre de symboles copiés dans table. En cas d'échec, -1 est renvoyé et errno est rempli en conséquence.

5. ERREURS

Il n'y a qu'une seule erreur de retour possible :

  • ENOSYS
        get_kernel_syms() n'est pas pris en charge par cette version du noyau.

6. VERSIONS

Cet appel système n'est présent dans Linux que jusqu'au noyau 2.4 ; il a été supprimé dans Linux 2.6.

7. CONFORMITÉ

get_kernel_syms() est spécifique à Linux.

8. BOGUES

Il n'y a pas moyen d'indiquer la taille du tampon alloué à table. Si des symboles ont été ajoutés au noyau depuis que le programme s'est enquis de la taille de la table des symboles, la mémoire sera corrompue.

La longueur des noms de symboles exportés est limitée à 59 caractères.

À cause de ces limitations, cet appel système est déprécié au profit de query_module(2) (qui est lui-même aujourd'hui déprécié au profit d'autres interfaces qui sont décrites dans leurs pages de manuel).

9. VOIR AUSSI

10. COLOPHON

Cette page fait partie de la publication 3.52 du projet man-pages Linux. Une description du projet et des instructions pour signaler des anomalies peuvent être trouvées à l'adresse http://www.kernel.org/doc/man-pages/.

11. TRADUCTION

Depuis 2010, cette traduction est maintenue à l'aide de l'outil po4a <http://po4a.alioth.debian.org/> par l'équipe de traduction francophone au sein du projet perkamon <http://perkamon.alioth.debian.org/>.

Alain Portal <http://manpagesfr.free.fr/> (2006-2008).

Veuillez signaler toute erreur de traduction en écrivant à < >.

Vous pouvez toujours avoir accès à la version anglaise de ce document en utilisant la commande « LC_ALL=C man <section> <page_de_man> ».